Inscrivez-vous gratuitement
  • Accès a une sélection d’articles
  • Recevoir les titres chaque semaine
  • Paramétrer une alerte e-mail
  • Télécharger un numéro
  • Flux RSS
Ouvrir un porte monnaie électronique
Lisez ponctuellement des articles
Abonnez-vous
  • Accès a une sélection d’articles
  • Recevoir les titres chaque semaine
  • Paramétrer une alerte e-mail
  • Sauvegarde d'articles
  • Flux RSS
La Lettre de L'Expansion
La Lettre de L'Expansion | Plus
Wansquare
La Lettre de L'Expansion | Abonnement
1 an / 47 numéros
1 225,20
un an d'abonnement à La Lettre de l'Expansion et WanSquare
Porte-Monnaie
50,00
Lisez ponctuellement des articles en activant un porte-monnaie électronique
5/04/2017 / Affaires publiques

Les candidats à la présidentielle se positionnent sur les professions de l'automobile

Le Conseil national des professions de l'automobile s'apprête à rendre publique la synthèse des réponses des candidats à la présidentielle à son questionnaire sur une dizaine de thèmes. Concernant la lutte contre le travail illégal, Jean-Luc Mélenchon, Emmanuel Macron et Marine Le Pen souhaitent avant tout augmenter les moyens de la justice et de l'inspection du travail pour renforcer les contrôles de sites illégaux. François Fillon et Emmanuel Macron soulignent plus particulièrement les difficultés liées aux ventes de pièces d'automobiles d'occasion sur LeBonCoin. Benoît Hamon propose de son côté de créer un label des activités liées à l'automobile, afin de permettre au consommateur d'identifier les acteurs les plus sûrs.
Les candidats n’ont pas partagé d’idées réellement innovantes pour garantir à tous l'accès à la mobilité, tout en conciliant l’impératif écologique. Le système de bonus/malus et les aides à l’acquisition de véhicules propres ont été repris par Emmanuel Macron, Benoit Hamon et Marine Le Pen. Tous les candidats, à l’exception de Marine Le Pen, proposent un rapprochement des fiscalités essence et diesel et la sortie du diesel, dans des délais plus ou moins resserrés. Marine Le Pen fait cependant du développement des véhicules propres une priorité et mise, pour cela, sur la filière hydrogène. Le candidat Républicain milite quant à lui pour la mise en place d’un plan de déploiement des bornes de recharge, en utilisant les parkings et stations services. Le candidat socialiste est le seul à citer le contrôle technique comme un outil essentiel, dont les bases de données doivent alimenter une réelle politique de gestion des parcs.
Le permis de conduire, qui avait été un thème important des précédentes élections présidentielles, n’a pas mobilisé les candidats cette année. Jean-Luc Mélenchon propose un service citoyen de 9 mois, dans le cadre duquel les jeunes pourraient passer leur permis de conduire. Une proposition un peu similaire a été faite par Emmanuel Macron, qui suggère que les étudiants en santé fassent un service sanitaire, lors duquel ils pourront passer le permis. Benoit Hamon propose quant à lui d’enseigner le code au lycée – ce qui est déjà permis par la loi, mais peu pratiqué. François Fillon et Emmanuel Macron sont les seuls candidats à parler de la prévention routière alors que Marine Le Pen milite pour la suppression du permis à points, qu’elle juge responsable de
la conduite sans permis.
Le sujet du véhicule connecté et de l’enjeu des datas qu’il génère, est totalement passé sous le radar des candidats, qui n’ont pas saisi les risques pour les entreprises de l’aval. Sans surprise, ils se sont tous exprimés pour la protection des données personnelles. François Fillon, Jean-Luc Mélenchon, Benoit Hamon et Emmanuel Macron plaident pour un open data public. Emmanuel Macron est le seul à parler de la nécessité d’un cadre concurrentiel sain autour du véhicule connecté, supposant que l’accès aux données utiles soit neutre. François Fillon et Jean-Luc Mélenchon s’inquiètent de la captation des données et de la valeur générée, par les GAFA.
 

A la une

14/12/2017 / Affaires publiques
Gratuit

Revenu de base : quatre nouveaux départements se portent volontaires

Quatre nouveaux Conseils Départementaux viennent étoffer la liste des départements prêts à expérimenter le revenu de base. L’Ardèche, la [...] > Lire la suite

14/12/2017 / Affaires publiques
Gratuit

[...] > Lire la suite

12/12/2017 / Affaires publiques
Gratuit

[...] > Lire la suite

11/12/2017 / Affaires publiques
(9,50€)

[...] > Lire la suite

8/12/2017 / Affaires publiques
Gratuit

[...] > Lire la suite

Le 1er octobre 2017
a rejoint
Pour toute information veuillez contacter notre équipe à l’adresse :
commercial@wansquare.com
X