Inscrivez-vous gratuitement
  • Accès a une sélection d’articles
  • Recevoir les titres chaque semaine
  • Paramétrer une alerte e-mail
  • Télécharger un numéro
  • Flux RSS
Ouvrir un porte monnaie électronique
Lisez ponctuellement des articles
Abonnez-vous
  • Accès a une sélection d’articles
  • Recevoir les titres chaque semaine
  • Paramétrer une alerte e-mail
  • Sauvegarde d'articles
  • Flux RSS
La Lettre de L'Expansion
La Lettre de L'Expansion | Plus
Wansquare
La Lettre de L'Expansion | Abonnement
1 an / 47 numéros
1 225,20
un an d'abonnement à La Lettre de l'Expansion et WanSquare
Porte-Monnaie
50,00
Lisez ponctuellement des articles en activant un porte-monnaie électronique
7/09/2017 / International

Norvège: alerte sur le secteur pétrolier aux prochaines élections

Pour la première fois en Norvège, les Verts sont en position, selon les derniers sondages, de dépasser 4% des voix lors des législatives de ce lundi 11 septembre, un seuil qui leur assurerait un plus grand nombre de députés. Déjà présents dans l'équipe municipale dirigeant la capitale Oslo, ils ont attiré l'attention par leurs propositions radicales : abandon dès maintenant de toute exploration en vue de trouver de nouveaux gisements et, d’ici 15 ans, arrêt pur et simple de la production d'hydrocarbures, pilier de l'économie nationale depuis des décennies. Les Verts, mais aussi deux autres petits partis « pétrosceptiques » (l'un au centre-droit, l'autre à gauche des travaillistes), espèrent pouvoir peser sur la politique énergétique du prochain gouvernement, qu'il soit de droite ou de gauche. Le scrutin s'annonce extrêmement serré, l'opposition travailliste ayant vu sa confortable avance chuter dans les sondages durant l'été. L'hypothèse d'une reconduction de la coalition entre conservateurs et populistes de droite (Parti du progrès), au pouvoir depuis quatre ans, n'est plus du tout exclue. De quoi, dans ce cas, rassurer à la fois l'industrie pétrolière et les syndicats qui, globalement, s'entendent sur le principe d'une poursuite de l'exploitation de l'or noir tant qu'il y en a. « Sans nouveaux projets de production, il y aura 100 000 chômeurs de plus en quelques années », avertit un délégué syndical de la compagnie norvégienne Statoil. La chute du cours du baril a déjà coûté leur emploi à plus de 50 000 salariés du royaume depuis l'été 2014. 

 

A la une

11/12/2017 / International
(9,50€)

Bruxelles réagit au dumping

La sixième édition du sommet Chine-Europe centrale « 16+1 », qui s'est tenue à Budapest fin novembre, a été regardée avec défiance par la [...] > Lire la suite

11/12/2017 / International
(9,50€)

[...] > Lire la suite

4/12/2017 / International
(9,50€)

[...] > Lire la suite

4/12/2017 / International
(9,50€)

[...] > Lire la suite

4/12/2017 / International
(9,50€)

[...] > Lire la suite

Le 1er octobre 2017
a rejoint
Pour toute information veuillez contacter notre équipe à l’adresse :
commercial@wansquare.com
X